Skip to main content

Ambassadeur Helmut Tichy

conseiller juridique du ministère fédéral des affaires européennes et internationales de l'Autriche
Ambassadeur Helmut Tichy
  • Ambassadeur Helmut Tichy

    Born on 8 August 1958 in Vienna, law studies at Vienna University (Dr. iur. 1980) and Cambridge University (LL.M. 1982), 1980 - 1983 research assistant at the Institute of Public Law of Vienna University, since 1983 at the Austrian Federal Ministry for Foreign Affairs (now Federal Ministry for European and International Affairs), while in Austria always in the Office of the Legal Adviser (“Völkerrechtsbüro”) of that ministry, postings abroad in Belgrade (1984), Geneva (1985 - 1988) and Brussels (1993 - 2000), 1988 -1990 deputy head of the Vienna Office of the United Nations High Commissioner for Refugees (UNHCR). 2000 - 2009 head of the "General International Law" Unit of the Office of the Legal Adviser, 2007 - 2009 deputy legal adviser, since 2010 legal adviser of the Federal Ministry for European and International Affairs and government agent before the European Court of Human Rights.

    En savoir plus

Kairat Abdrakhmanov

Haut commissaire de l'OSCE pour les minorités nationales
Kairat Abdrakhmanov
  • Kairat Abdrakhmanov

     

    L'Ambassadeur Kairat Abdrakhmanov du Kazakhstan a pris le mandat de Haut Commissaire de l'OSCE pour les minorités nationales le 4 décembre 2020. Avant de prendre le poste de Haut Commissaire, Abdrakhmanov était Ambassadeur du Kazakhstan en Suède et au Danemark.

    L'Amb. Abdrakhmanov a rejoint le ministère des Affaires étrangères du Kazakhstan en 1993 et a occupé un certain nombre de postes clés. Il a été ministre des affaires étrangères de 2016 à 2018, et a occupé à deux reprises le poste de vice-ministre des affaires étrangères. De 2013 à 2016, il a été le représentant permanent du Kazakhstan auprès de l'ONU, lorsqu'il a mené la candidature du Kazakhstan pour devenir le premier État d'Asie centrale élu en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité de l'ONU. Il a ensuite représenté son pays en tant que ministre des affaires étrangères au Conseil de sécurité de l'ONU entre 2017 et 2018.

    L'ambassadeur Abdrakhmanov a été le représentant permanent du Kazakhstan auprès de l'OSCE de 2007 à 2013 et a présidé le Conseil permanent de l'OSCE en 2010, lorsque le Kazakhstan est devenu le premier pays post-soviétique à occuper la présidence. Il a contribué à l'organisation du premier sommet de l'OSCE en 11 ans, en décembre 2010, au cours duquel la Déclaration commémorative d'Astana : Vers une communauté de sécurité a été adoptée.

    Il a également été ambassadeur du Kazakhstan en Autriche de 2007 à 2008 et de 2011 à 2013, et dans l'État d'Israël de 2003 à 2006. Il a été chef de mission adjoint à l'ambassade du Kazakhstan au Royaume-Uni de 2001 à 2003.

    L'ambassadeur Abdrakhmanov est titulaire d'un diplôme en histoire de l'Université nationale kazakhe.

     

     

    En savoir plus

Ryszard Komenda

Représentant régional, Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme, Bureau régional pour l'Asie centrale
Ryszard Komenda
  • Ryszard Komenda


    M. Komenda a pris le poste de représentant régional auprès du Bureau régional du HCDH pour l'Asie centrale en mai 2016. Avant d'occuper ce poste, il était conseiller principal en matière de droits de l'homme auprès de l'équipe de pays des Nations unies en Fédération de Russie. Il a également travaillé pour la Société canadienne de la Croix-Rouge, le Fonds des Nations unies pour les femmes (UNIFEM), le ministère fédéral canadien des Affaires étrangères, l'Agence canadienne de développement international, le Conseil des États de la mer Baltique et le DPKO de l’ONU. Il a notamment été le chef du bureau des droits de l'homme en Abkhazie, en Géorgie (UNOMIG) de 2007 à 2009. M. Komenda est un avocat spécialisé dans les droits de l'homme, titulaire d'une maîtrise en droit international des droits de l'homme (Université d'Ottawa, Canada) et d'un Magister Juris (Université de Gdansk, Pologne).

    En savoir plus

Armands Pupols

Responsable des affaires politiques et des droits de l'homme, Centre régional des Nations unies pour la diplomatie préventive en Asie centrale
Armands Pupols
  • Armands Pupols


    Tout au long de sa carrière professionnelle, Armands Pupols a travaillé à l'ONU et à l'OSCE, couvrant un large éventail de questions politiques, socio-économiques et relatives aux droits de l'homme. Il est titulaire de diplômes universitaires en relations internationales et en économie internationale, obtenus en Lettonie, en Hongrie et en Australie. M. Pupols a commencé sa carrière internationale dans plusieurs missions de terrain de l'OSCE en Bosnie-Herzégovine dans les années 90. En 2001, il a été affecté au Centre de l'OSCE à Almaty. Après quelques années au Kazakhstan, il a rejoint le Centre de prévention des conflits du Secrétariat de l'OSCE à Vienne. En 2008, il a commencé à travailler au sein de l'UNRCCA - une mission politique des Nations Unies nouvellement établie avec un mandat de diplomatie préventive régionale couvrant les cinq États d'Asie centrale. Après avoir passé quelques années avec l'ONU en Afrique, il est revenu à l'UNRCCA en 2019 pour s'occuper des questions liées aux droits de l'homme, à la prévention de l'extrémisme violent et à la lutte contre le terrorisme, ainsi que pour promouvoir la coopération entre l'Asie centrale et l'Afghanistan.

    En savoir plus

Paulo David

Chef de la Section des peuples autochtones et des minorités, Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme
Paulo David
  • Paulo David

     

    Paulo David a rejoint en 1995 le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) où il est depuis 2018 chef de la Section des peuples autochtones et des minorités. Paulo David a été secrétaire du Comité des droits de l'enfant des Nations unies entre 1995 et 2005, puis représentant régional du HCDH dans le Pacifique (2005-7). À son retour au siège du HCDH à Genève, il a travaillé pendant un an à l'établissement et aux premières sessions du nouveau mécanisme d'examen périodique universel sous l'égide du Conseil des droits de l'homme des Nations unies. En 2008, il a rejoint la Division des traités des droits de l'homme du HCDH en tant que chef de section et a été chargé, entre autres, du renforcement des capacités, des programmes d'assistance juridique, médicale, sociale et psychologique directe aux victimes de la torture et de l'esclavage, ainsi que des négociations sur le renforcement du système des organes de traités des droits de l'homme à l'Assemblée générale des Nations unies.

    Avant de rejoindre les Nations unies, Paulo David a travaillé pour les médias, pour la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (en Roumanie et en Turquie) et pour Défense des enfants - International (ONG internationale). Il a étudié les relations internationales et les sciences politiques (licence), l'administration publique internationale (post-graduation) et est titulaire d'un doctorat en droit de l'Université libre d'Amsterdam. Il est l'auteur d'un certain nombre de publications, dont "Human Rights in Youth Sports. A critical review of children's rights in competitive sports" Londres : Routledge et "A Commentary on Article 31 (The right to leisure, play and culture) of the Convention on the Rights of the Child", Leiden-Boston : Brill et est membre du comité consultatif de rédaction de l'International Journal of Children's Rights (Brill/Nijhoff).

     

     

    En savoir plus

Fernand de Varennes

Rapporteur spécial des Nations unies sur les questions relatives aux minorités
Fernand de Varennes
  • Fernand de Varennes

     

    Fernand de Varennes est professeur extraordinaire à la faculté de droit de l'université de Pretoria (Afrique du Sud), professeur adjoint à l'université nationale d'Irlande-Galway (Irlande) et professeur invité Cheng Yu Tung à la faculté de droit de l'université de Hong Kong (Chine). 

    Les travaux et l'engagement de Fernand de Varennes portent sur les droits de l'homme des minorités, ainsi que sur la prévention des conflits ethniques, les droits des migrants, la relation entre l'ethnicité, les droits de l'homme et les démocraties, et l'utilisation du fédéralisme et d'autres formes d'accords d'autonomie pour équilibrer des intérêts culturels concurrents. Il a contribué à ces sujets dans de nombreuses régions du monde, notamment en tant que professeur pendant près de 20 ans à l'université Murdoch en Australie, et en tant que professeur invité dans les institutions suivantes en Afrique, en Asie et en Europe : Åbo Academy, Dato Bunka University, Ethiopian Civil Service University, Gakushuin University, Peking University, Seikei University, Universitas Pelita Harapan, Universitas Sam Ratulangi, Université de la Réunion, Université de Hong Kong, Université de Pretoria et Vytautas Magnus University. 

    Fernand de Varennes est diplômé de l'Université de Moncton (LLB, 1988), de la London School of Economics and Political Science (LLM, 1992), et de la Rijksuniversiteit Limburg (devenue en 1996 l'Université de Maastricht, Dr Juris, 1996).

     

    En savoir plus

H.E. Tatiani Molcean

Ambassadrice de la République de Moldavie auprès de la Confédération suisse Représentante permanente auprès de l'ONU, de l'OMC et des autres organisations internationales à Genève
Panel d'états de haut niveau
H.E. Tatiani Molcean
  • H.E. Tatiani Molcean


    L'ambassadrice Molcean est ambassadrice de la République de Moldavie auprès de la Confédération suisse et la Représentante permanente auprès de l'ONU, de l'OMC et d'autres organisations internationales à Genève depuis 2020.  Avant cette nomination, elle a été secrétaire d'État à l'intégration européenne entre 2017-2019 et secrétaire d'État à la coopération bilatérale et multilatérale entre 2013-2017.  Elle a également occupé les postes de chef de la coopération économique et sectorielle avec la division de l'UE et de chargée d'affaires de l’ambassade de la République de Moldavie en Suède.  L'ambassadrice Molcean est titulaire d'un diplôme de droit de l'Université d'État de Moldavie, Faculté de droit international.

    En savoir plus

Martin Frick

Directeur du Bureau des affaires étrangères, Principauté du Liechtenstein
Panel d'états de haut niveau
Martin Frick
  • Martin Frick

     

    Martin Frick a pris ses fonctions de directeur du Bureau des affaires étrangères le 1er mai 2011. Il a été nommé ambassadeur ad personam par le gouvernement de la Principauté du Liechtenstein avec effet à la même date.

    Martin Frick a commencé sa carrière dans le gouvernement en tant que collaborateur du Premier ministre. De 2005 à 2009, il a été directeur du cabinet du Premier ministre Otmar Hasler. Il a ensuite travaillé comme directeur du cabinet du vice-premier ministre Martin Meyer (2009 - avril 2011). En 2009, il a dirigé le Bureau des affaires économiques en tant que directeur intérimaire pendant une période de cinq mois. Martin Frick est titulaire d'un diplôme de droit de l'Université de Berne, en Suisse. 

    Il a obtenu un LL.M. en droit européen au King's College de Londres et, en 2003, un doctorat en droit, summa cum laude, à l'Université de Berne, où il a été assistant scientifique à l'Institut de droit public. Pour sa thèse de doctorat, il a reçu le prix Prof. Walther Hug 2002/2003.

     

     

    En savoir plus

Neil Clarke

Responsable des programmes juridiques et du plaidoyer européen, Minority Rights Group International
Session thématique 1: Les causes profondes des conflits contemporains impliquant des minorités
Neil Clarke
  • Neil Clarke


    Neil a rejoint le département des programmes du MRG en 2004, travaillant dans les équipes Afrique, Asie et Europe du MRG. Entre 2009 et 2019, Neil a occupé le poste de directeur général de MRG Europe, basé à Budapest, chargé de superviser et de coordonner le travail de MRG en Europe et en Asie centrale. Neil est actuellement responsable des programmes juridiques et de la défense des intérêts de l'UE, avec des responsabilités incluant l'établissement du nouveau bureau de MRG à Bruxelles.

    En savoir plus

Jonathan Cohen

Directeur exécutif, Conciliation Resources
Session thématique 1: Les causes profondes des conflits contemporains impliquant des minorités
Jonathan Cohen
  • Jonathan Cohen

     

    Jonathan a été nommé directeur exécutif de Conciliation Resources en mai 2016. Il a rejoint Conciliation Resources en 1997 et a développé le programme Caucase en se concentrant sur le dialogue et les initiatives de renforcement de la confiance pour promouvoir la consolidation de la paix dans le Caucase. En septembre 2008, il est devenu directeur des programmes, supervisant les programmes régionaux de Conciliation Resources dans le Caucase, en Colombie, en Afrique de l'Ouest, en Afrique orientale et centrale, dans la Corne de l'Afrique, aux Philippines, à Fidji et en Inde/Pakistan en ce qui concerne le Cachemire. 

    Auparavant, il a occupé le poste de directeur adjoint de la Fondation pour les relations interethniques à La Haye, travaillant avec le Haut Commissaire de l'OSCE pour les minorités nationales. En 2018, Jonathan est devenu président du Bureau européen de liaison pour la consolidation de la paix (EPLO). Jonathan a enseigné les études sur la paix et les conflits à la London School of Economics et a diffusé à la radio et à la télévision des émissions sur le Caucase.

    Il est diplômé des universités de Bristol, Londres et Oxford. En 2007, il a été décoré de l'Ordre de l'Empire britannique pour les services rendus à la prévention et à la résolution des conflits dans le Caucase. Langues autres que l'anglais : Russe.

     

     

    En savoir plus

Karena Avedissian

Membre de la Royal Society of Arts
Session thématique 1: Les causes profondes des conflits contemporains impliquant des minorités
Karena Avedissian
  • Karena Avedissian


    Karena Avedissian, PhD, est une politologue qui se concentre sur l'accès à la justice, la géopolitique populaire et les nouveaux médias et communications en Eurasie. Elle a obtenu son doctorat du Centre d'études russes et est-européennes de l'Université de Birmingham en 2015. Depuis, elle a travaillé en tant que chargée de recherche à l'USC et à l'Université de Birmingham sur la construction de l'État arménien et les campagnes de désinformation russes. Ses travaux sur l'interaction entre l'autoritarisme, les vulnérabilités sociétales et la société civile ont été publiés dans des publications universitaires et dans The Guardian. Elle est membre de la Royal Society of Arts.

    En savoir plus

Natalia Mirimanova

Conseillère politique principale, Haut Commissaire de l'OSCE pour les minorités nationales
Session thématique 1: Les causes profondes des conflits contemporains impliquant des minorités
Natalia Mirimanova
  • Natalia Mirimanova

     

    Natalia Mirimanova est une spécialiste et praticienne de la résolution des conflits. Elle a plus de vingt-cinq ans d'expérience dans la médiation, la recherche, la conception de processus de dialogue et de paix, les initiatives de consolidation de la paix et le plaidoyer en Russie, dans le Caucase du Sud, en Asie centrale, en Moldavie, en Ukraine, dans les Balkans occidentaux, en Europe de l'Est et à Chypre. Natalia a obtenu son doctorat à l'Institut d'analyse et de résolution des conflits de l'Université George Mason, aux États-Unis. Natalia a été consultante pour diverses organisations internationales, nationales et locales, notamment la mission de l'ONU à Chypre et au Tadjikistan, le Centre régional des Nations unies pour la diplomatie préventive en Asie centrale (UNRCCA), le centre régional du PNUD pour l'Eurasie, l'Assemblée parlementaire et le Centre de prévention des conflits de l'OSCE, l'UE, la Fondation Aga Khan, le SIPRI et le Centre pour le dialogue humanitaire.

    Depuis octobre 2020, Natalia est conseillère politique principale auprès du Haut Commissaire de l'OSCE pour les minorités nationales.

     

     

    En savoir plus

Erzsébet Sándor-Szalay

Professeur d'université et Ombudsman pour les droits des minorités nationales
Session thématique 2: Cadre normatif: les droits de l’homme des minoritiés et la prévention des conflits
Erzsébet Sándor-Szalay
  • Erzsébet Sándor-Szalay


    Le professeur Elisabeth SÁNDOR-SZALAY a étudié le droit. Elle enseigne à l'Université de Pécs et est professeur invité à l'Université de Babeș-Bolyai à Cluj-Napoca depuis 2004. Au fil des ans, elle a enseigné dans diverses universités en Europe (Budapest, Bayreuth, Graz, Timișoara). Elle a été doyenne de la faculté de droit de l'Université de Pécs, où elle a occupé la chaire de droit international et européen pendant de nombreuses années. En outre, elle a été directrice du CERE (Centre pour la recherche et l'éducation européennes). Depuis 2016, elle est membre du comité consultatif de la Convention-cadre sur pour la protection des minorités nationales. De 2013 à 2019, elle a rempli son premier mandat de médiatrice responsable des droits des minorités nationales en Hongrie, en 2019, elle a été réélue pour six années supplémentaires.

    En savoir plus

Francesco Palermo

Professeur de droit public comparé, Université de Vérone et directeur de l'Institut du fédéralisme comparé, Eurac Research
Session thématique 2: Cadre normatif: les droits de l’homme des minoritiés et la prévention des conflits
Francesco Palermo
  • Francesco Palermo


    Francesco Palermo est professeur titulaire de droit public comparé à l'université de Vérone et directeur de l'Institut du fédéralisme comparé d'Eurac Research à Bolzano/Bozen. Il est président de l'Association internationale des centres d'études fédérales (IACFS), conseiller constitutionnel auprès du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l'Europe, membre et vice-président du comité scientifique de l'Agence européenne des droits fondamentaux. Palermo a été conseiller juridique principal auprès du Haut Commissaire de l'OSCE pour les minorités nationales, président du Comité consultatif de la Convention-cadre pour la protection des minorités nationales du Conseil de l'Europe et membre non partisan du Sénat italien.

    En savoir plus

Nurcan Kaya

Avocate et chercheur en droits de l'homme
Session thématique 2: Cadre normatif: les droits de l’homme des minoritiés et la prévention des conflits
Nurcan Kaya
  • Nurcan Kaya

     

    Nurcan Kaya est une avocate spécialisée dans les droits de l'homme - en particulier les droits des minorités, l'égalité, les recours contre la discrimination en vertu du droit international des droits de l'homme et du droit de l'Union européenne. Elle est titulaire d'un LLM en droit international des droits de l'homme de l'Université d'Essex. Elle a travaillé en tant qu'experte/chercheuse au Centre de recherche sur les droits de l'homme de l'Université Bilgi d'Istanbul. Elle a travaillé pour Global Dialogue en tant que directrice du programme Turquie entre 2007-2013 et pour Minority Rights Group International (MRG) en tant que responsable du droit anti-discrimination, coordinatrice pour la Turquie et Chypre entre 2005-2017. Elle est membre du barreau de Diyarbakır et travaille actuellement en tant qu'avocate indépendante. Elle écrit une chronique chez Artı Gerçek.

     

    En savoir plus

Urko Aiartza Azurtza

Conseiller principal, Institut européen de la paix
Session thématique 2: Cadre normatif: les droits de l’homme des minoritiés et la prévention des conflits
Urko Aiartza Azurtza
  • Urko Aiartza Azurtza

     

    Urko Aiartza a agi en tant qu'avocat pour différents groupes de défense des droits de l'homme tels que l'Observatoire des droits linguistiques, l'Observatoire des droits de l'homme au Pays basque, ainsi que divers groupes de base de la communauté basque (Oinarriak, Kontseilua, ...). Représentant ces groupes, il était actif au sein des Nations Unies pour défendre les droits de ces groupes ainsi que les droits des individus. Facilitateur et formateur dans le plan stratégique de la langue basque développé par Kontseilua (domaines de l'éducation et des médias).

    En tant qu'avocat, il a également fait partie de l'équipe d'avocats qui a agi devant la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) dans le cadre de l'interdiction de Herri Batasuna/Batasuna, des partis EAE-ANV et d'autres listes de candidats, ainsi que dans l'affaire Del Rio Prada contre l'Espagne concernant les prisonniers basques.

    Il a également été très impliqué dans la recherche de la paix au Pays basque, agissant en tant que conseiller pour le processus de résolution du conflit qui a conduit à la fin de la violence de l'ETA au Pays basque, et soutenant des organisations civiques comme le Forum social de la paix.

     

     

    En savoir plus

Irina Vlah

Gouverneur de l'Unité territoriale autonome de Gagaouzie, République de Moldavie
Session thématique 2: Cadre normatif: les droits de l’homme des minoritiés et la prévention des conflits
Irina Vlah
  • Irina Vlah

     

    Irina Vlah est née le 26 février 1974 à Comrat, en RSS de Moldavie, dans une famille de fonctionnaires - un Gagaouze et une Bulgare. De 1991 à 1996, elle a étudié à la faculté de droit de l'université d'État de Comrat. De 2001 à 2008, elle a effectué des études de doctorat à l'Académie des sciences de la République de Moldavie. En 2008, elle a soutenu sa thèse de doctorat sur le thème "Concept moderne du développement de la fonction publique en République de Moldavie". Elle est l'auteur de plusieurs travaux et publications scientifiques liés aux problèmes de l'administration publique, au renforcement de la paix interethnique en République de Moldavie et à la protection des droits de la minorité russophone. De 2005 à 2015, elle a été membre du Parlement de la République de Moldavie.

    Le 22 mars 2015, elle a été élue au poste de Bashkan (gouverneur) de l'unité territoriale autonome de Gagaouzie. En 2019, elle a été réélue à la tête de la Gagaouzie. Elle est également membre du gouvernement de la République de Moldavie en vertu de son poste.

     

    En savoir plus

Vello Pettai

Directeur, European Centre for Minority Issues
Session thématique 3: Obstacles à la mise en œuvre des droits des minorités et à une prévention précoce et efficace des conflits
Vello Pettai
  • Vello Pettai


    Vello Pettai est directeur de l’European Centre for Minority Issues à Flensburg, en Allemagne. Il est spécialisé dans l'étude comparative des régimes ethnopolitiques. Il travaille également sur l'intersection des minorités et de l'e-gouvernance. Avant de commencer à l'ECMI en mars 2020, il était professeur de politique comparée à l'Université de Tartu en Estonie. Il a obtenu son doctorat en sciences politiques à l'université de Columbia.

    En savoir plus

André Fazi

Professeur en sciences politiques, Université de Corse
Session thématique 3: Obstacles à la mise en œuvre des droits des minorités et à une prévention précoce et efficace des conflits
André Fazi
  • André Fazi


    Le Dr Fazi a étudié les sciences politiques et le droit à l'Université de Corse et à l'Université de Toulouse, et a soutenu sa thèse de doctorat en sciences politiques en 2005. Il est maître de conférences en sciences politiques à l'Université de Corse depuis 2011, et membre de l'UMR CNRS 6240 LISA. Ses recherches portent principalement sur les relations État-région en Europe, et il tente de combiner les perspectives historiques, politiques et institutionnelles. Au niveau de l’état, il s'intéresse principalement à la France, l'Espagne, l'Italie et au Royaume-Uni. Au niveau régional, il s'intéresse particulièrement aux situations insulaires.

    En savoir plus

Salpy Eskidjian

Executive Director of the Religious Track of the Cyprus Peace Process
Thematic Session 3: Obstacles to implementing the rights of minorities and early effective conflict prevention
Salpy Eskidjian
  • Salpy Eskidjian

    Salpy Eskidjian Weiderud has fully committed herself to working with religious leaders, faith-based organizations, and religious communities on a broad range of issues, including religious freedom. She is one of the architects and the main facilitator of an unprecedented peacebuilding initiative in Cyprus known as the Religious Track of the Cyprus Peace Process (RTCYPP) under the Auspices of the Embassy of Sweden based in Nicosia, Cyprus. For her efforts in Cyprus, Salpy has been awarded with the Royal Order of the Polar Star (First Class) by H.M King Carl XVI Gustav of Sweden (2020) and the “International Freedom of Religion Award” by US State Secretary Pompeo (2019).

     

    Since 1989, Salpy has been working on human rights, peace and security issues with religious leaders and different faith-based institutions like the Middle East Council of Churches in Cyprus as Programme Officer for Justice, Peace and Human Rights; the World Council of Churches in Geneva and New York as Programme Executive on Middle East, Peacebuilding and Disarmament at the Commission of the Churches on International Affairs (CCIA) and as Special Envoy of the WCC General Secretary to Jerusalem ; the Life & Peace Institute in Sweden as Senior Advisor to Church of Sweden, Norwegian Church Aid and DanChurchaid on Development, Peace & Security.

     

    As private consultant she has worked with Viva Rio, an NGO in Brazil founded to combat the growing violence in the city of Rio de Janeiro.Salpy has initiated and led several successful international and regional peacebuilding and disarmament programmes and campaigns for the ecumenical movement, including the “Programme to Overcome Violence” followed by the “Decade to Overcome Violence”; WCC’s “Peace to the City Campaign”, the “Ecumenical Accompaniment Programme in Palestine & Israel (EAPP)”, the “Jerusalem Ecumenical Centre” and the “Ecumenical Network on Small Arms and Light Weapons”.

     

    Salpy is currently a Governing Board member of the only bi- communal, multicultural Centre in the UN Controlled Buffer Zone in Cyprus known as the “Home for Cooperation”; an active member of women’s civil society networks advancing women’s human rights and advocating for the implementation of United Nations Security Council Resolution 1325 on women, peace & security and a founder of “Cats4Cooperation”, an animal welfare advocacy initiative focusing on the feral, stray and abandoned cats in the Buffer Zone.

     

    En savoir plus

Damir Kapidžić

Professeur associé de politique comparée à la Faculté des sciences politiques de l'Université de Sarajevo
Session thématique 3: Obstacles à la mise en œuvre des droits des minorités et à une prévention précoce et efficace des conflits
Damir Kapidžić
  • Damir Kapidžić


    Damir Kapidžić est professeur associé de politique comparée à la Faculté des sciences politiques de l'Université de Sarajevo en Bosnie-Herzégovine. Ses recherches portent sur les conflits ethniques, les partis politiques et le partage du pouvoir, ainsi que sur le processus par lequel les politiques démocratiques ou autoritaires sont institutionnalisées. Il se concentre principalement sur les pays d'Europe du Sud-Est, mais inclut également des perspectives comparatives de l'Asie du Sud-Est, de l'Afrique de l'Est et du Moyen-Orient. Il est le chercheur principal du projet Horizon 2020 Contextes de l'extrémisme dans les sociétés de la région MENA et des Balkans à l'Université de Sarajevo, et éditeur du livre Illiberal Politics in Southeast Europe (Routledge).

    En savoir plus

Amalur Alvarez

Chercheuse, Eusko Ikaskuntza
Thematic Session 3: Obstacles to implementing the rights of minorities and early effective conflict prevention
Amalur Alvarez
  • Amalur Alvarez


    Amalur Alvarez est une chercheuse postdoctorale en sciences politiques et juridiques. Elle étudie le cadre politique et juridique du droit à l'autodétermination et du droit de décider, en tant que voie démocratique et pacifique pour la résolution des conflits territoriaux de souveraineté. Elle collabore et travaille dans de nombreux projets de recherche académique promus par l'association d'études basques "Eusko Ikaskuntza", dont "Le livre blanc des territoires basques", "Le réseau de la jeunesse basque" et "Les conflits territoriaux de souveraineté en Europe : Bonnes pratiques et propositions de résolution". Elle est également très impliquée dans les mouvements civils qui cherchent des résolutions démocratiques pour le conflit basque.

    En savoir plus

Marina Elbakidze

Coordinatrice de projet, Institut du Caucase pour la paix, la démocratie et le développement
Session thématique 4: Les moyens de combler les lacunes des mécanismes des droits de l’homme pour protéger les minorités et prévenir les conflits
Marina Elbakidze
  • Marina Elbakidze

     

    Psychologue, titulaire d'un doctorat, maître de conférences à la Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation de l'Université d'État de Tbilissi.

    Université d'État de Tbilissi. Coordinatrice de projet et chercheuse, Institut du Caucase pour la paix, la démocratie et le développement (www. cipdd. org). En outre, elle participe depuis une quinzaine d'années au processus de dialogue de paix entre la Géorgie et l'Abkhazie.

    Ses principaux domaines d'intérêt et de travail sont : les droits des minorités, la gestion des conflits et du passé, l'éducation ; elle est l'auteur d'un certain nombre d'études et d'articles dans ces domaines.

     

     

    En savoir plus

Sardorbek Abdukhalilov

Ancien titulaire d’une bourse du HCDH pour les minorités et avocat, Organisation des droits de l’homme « Spravedlivost »
Session thématique 4: Les moyens de combler les lacunes des mécanismes des droits de l’homme pour protéger les minorités et prévenir les conflits
Sardorbek Abdukhalilov
  • Sardorbek Abdukhalilov


    Sardorbek Abdukhalilov est avocat à l'organisation des droits de l'homme Spravedlivost à Jalal-Abad, au Kirghizistan. En 2014, Spravedlivost, pour son travail exceptionnel dans l'amélioration de la position des minorités nationales dans l'espace OSCE, a reçu le prix Max van der Stoel. Sardorbek est titulaire d'un master en droit avec une spécialisation dans les conflits de l'Université d'État de Pennsylvanie et possède plus de 16 ans d'expérience en droit. Sardorbek concentre sa pratique juridique sur le droit des droits de l'homme et possède une solide expérience dans la représentation de victimes dans des affaires de torture, de discrimination et d'autres violations des droits de l'homme. Il plaide régulièrement des affaires stratégiques en tant qu'instrument pour un amendement législatif ou un changement de politique.

    En savoir plus

Petra Roter

Professeur de relations internationales à l'université de Ljubljana
Session thématique 4: Les moyens de combler les lacunes des mécanismes des droits de l’homme pour protéger les minorités et prévenir les conflits
Petra Roter
  • Petra Roter


    Petra Roter est professeur de relations internationales à la faculté des sciences sociales de l'université de Ljubljana. Elle est titulaire d'un doctorat de l'université de Cambridge. Elle est la directrice nationale slovène du Master européen en droits de l'homme et démocratisation (Venise). Elle a été professeur invité à l'université de Padoue (sur la gestion de la diversité) et chercheur invité aux universités de Cambridge et de Warwick. Ses intérêts de recherche, son enseignement et ses publications couvrent la protection internationale des minorités et la gestion de la diversité en général, la protection internationale des droits de l'homme, la gestion internationale des conflits et la reconstruction post-conflit. Elle a été présidente du comité consultatif de la Convention-cadre pour la protection des minorités nationales du Conseil de l'Europe. En tant qu'experte indépendante, elle coopère régulièrement avec le Conseil de l'Europe et le Haut Commissaire pour les minorités nationales de l'OSCE. Elle a été élue par le Comité des Ministres du Conseil de l'Europe pour siéger au Comité consultatif au titre de la Slovénie pour le deuxième/final mandat de quatre ans.

    En savoir plus

Loránt Vincze

Membre du Parlement européen Président de l'Union fédérale des nationalités européennes
Session thématique 4: Les moyens de combler les lacunes des mécanismes des droits de l’homme pour protéger les minorités et prévenir les conflits
Loránt Vincze
  • Loránt Vincze

     

    Loránt Vincze est un homme politique hongrois originaire de Roumanie, membre du Parlement européen depuis 2019. Il a étudié le journalisme et l'administration publique. Auparavant, il a travaillé dans le domaine de la protection des minorités européennes. Il est le secrétaire international de l'Alliance démocratique des Hongrois de Roumanie (RMDSZ). Entre 1997 et 2009, il a travaillé comme journaliste radio et manager dans divers médias hongrois en Roumanie. Il a également travaillé pendant plusieurs années comme conseiller au Parlement européen.

    Depuis 2016, il est président de l'Union fédérale des nationalités européennes (FUEN). Il a coordonné l'initiative citoyenne européenne Minority SafePack menée sous les auspices de cette organisation.

     

    En savoir plus

Further Speakers To Be Confirmed Soon

Further Speakers To Be Confirmed Soon

Fuseau horaire détecté